Journée des blessés de l’armée de Terre (23 juin 2017)

Arrivée de la marche-course : l’état-major de l’armée de terre groupé derrière son Major Général !

Vendredi 23 juin, l’armée de terre a organisé sa première journée des blessés.
Sur Paris, une prise d’armes a été organisée à l’hôpital Percy, suivie d’une marche-course pour relier l’hôtel national des Invalides où des stands présentaient tous les acteurs du suivi des blessés.
Une très belle journée, tant à Paris qu’en province, montrant une magnifique solidarité !
Et nous avons reçu un beau chèque mais ça… nous vous en parlerons une autre fois !

En plateau devant l’église du dôme aux invalides, le commandant Christelle de la CABAT.

Les coureurs arrivés aux Invalides.

Début de la visite des stands.

Le général d’armée Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre, avec le général d’armée (2S) Thorette et le lieutenant-colonel de Saint-Germain, respectivement président et secrétaire-général de Terre Fraternité.

En plateau, M. Denis Brogniart, parrain des blessés de guerre rentré depuis peu des RMBS (rencontres militaires blessure et sport) et l’adjudant Hervé, blessé de guerre et sportif de haut niveau, récemment médaille en cyclisme aux Marine Corps Trials.

Des sportifs ayant participé aux Marine Corps Trials et/ou aux derniers Invictus Games.

M. Denis Brogniart, parrain des blessés de guerre, avec le général d’armée (2S) Thorette et le lieutenant-colonel (r) de Saint-Germain, respectivement président et secrétaire-général de Terre Fraternité.

Le général d’armée (2S) Thorette, président de Terre Fraternité, avec Mme Haigneré, présidente de Solidarité Défense.

Le public nombreux autour des stands.

 Des sportifs et des représentants de la CABAT entourant le général d’armée Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre et Mme Allemonière, journaliste et marraine de la journée des blessés.

La musique principale de l’armée de terre.

Une autre activité qui a eu un énorme succès : la collecte de sang organisée par le Centre de transfusion des armées aux Invalides.