Nous agissons ensemble

Ils sont nos partenaires dans l’action :

LA CABAT

CabatCréée en 1993, la « cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre » (CABAT) n’est pas une association mais bien un organisme de l’armée de terre. Elle est rattachée au général gouverneur militaire de Paris (GMP).

Elle compte actuellement environ 20 personnes.
Elle a pour mission d’accompagner celles et ceux qui sont touchés dans l’accomplissement de leur engagement.

Elle agit comme une tour de contrôle au profit des blessés en service de l’armée de terre et dispense son soutien aux familles de nos soldats décédés.

Face à la blessure, il s’agit, en liaison avec le régiment, le service de santé des armées, l’action sociale du ministère de la défense (ASD), les organismes de prévoyance, la sous-direction du service des pensions et autres organismes dédiés :

  • d’assurer un accompagnement humain et d’optimiser l’aide apportée au blessé et à ses proches ;
  • de répondre aux difficultés matérielles qui accompagnent son rétablissement ;
  • de faciliter ses démarches, notamment administratives, en vue de sa réinsertion en milieu militaire ou civil.

Le premier effort est porté sur sa famille : transport, accueil, accompagnement, hébergement.
Une fois son état de santé stabilisé, l’effort de la CABAT se reportera sur le blessé :

  • entretien du dialogue, contact téléphonique ou physique régulier dans les hôpitaux, à l’Institution Nationale des Invalides ou à domicile,
  • maintien permanent des liens avec les organismes impliqués dans son suivi.

L’accompagnement s’inscrit alors dans la durée jusqu’au retour à l’activité du blessé en tant que militaire, personnel civil de la défense ou dans le privé (souvent avec reconversion).

Et au-delà : celui qui un jour aura été blessé dans sa chair, doit savoir que la CABAT sera toujours à ses côtés.

La CABAT effectue un suivi régulier d’environ 400 à 500 blessés (équivalent d’un bataillon) et assure un suivi très actif de l’équivalent d’une compagnie soit environ 150 blessés.

LES SERVICE DE SANTE DES ARMEES

3044167627_1_3_50bwtTL0On ne saurait réaffirmer le travail remarquable du Service de Santé des Armées au profit de nos blessés particulièrement en opérations. Terre Fraternité soutient les initiatives des médecins spécialistes dans la reconstruction des blessés et favorise la qualité de prise en charge des familles.
Dans ce cadre Terre Fraternité et Solidarité Défense ont financé en 2011 une salle famille pour permettre aux familles de retrouver leur proche hospitalisé dans des conditions plus conviviales. Ce type d’action pourrait être reconduit dans des hôpitaux en province.

Lien vers le site du Service de santé des armées.

LES ASSOCIATIONS D’ENTRAIDE

  • Terre Fraternité agit en collaboration étroite avec les autres associations d’entraide afin que personne ne soit oublié et dans le respect des statuts et de la philosophie d’action de chacun pour le meilleur soutien possible. Ses partenaires principaux restent l’ADO et Solidarité Défense.

L’IGeSA

  • L’IGeSA accueille gratuitement pour une semaine les familles des blessés et maintenant également des décédés en opérations dans ses résidences de vacances dans un délai de 2 ans après l’événement (sauf pour les veuves qui bénéficient actuellement d’une mesure de rétroactivité dans le cadre du nouveau protocole).
  • Terre Fraternité s’associe à cette mesure de solidarité en attribuant une allocation de 150€ par adulte et 100€ par enfant permettant en particulier de couvrir tout ou partie des frais de transport. Cette allocation est transmise par chèque directement aux intéressés environ 1 mois avant le début du séjour, en fonction des éléments de réservation transmis par l’IGESA.

 

 

Le CSINI

CSINILe « CSINI» est une association à but non lucratif dont l’objet est de permettre à des personnes handicapées présentant une déficience motrice, visuelle ou auditive, ressortissantes du monde de la Défense et également à des personnes handicapées extérieures au monde de la Défense, après avis du bureau directeur du Conseil d’Administration, de pratiquer des activités physiques adaptées ou sportives de loisir ou de compétition, dans le but de contribuer à leur réadaptation et à leur réinsertion par le
sport. Pour tenir son rang de club référent dans le domaine de l’handisport, le Cercle Sportif se doit d’offrir à ses membres les meilleures conditions d’accueil possibles et la possibilité de se mesurer à d’autres lors de tournois ou compétitions.

En septembre 2013, le CSINI a organisé à Fréjus, avec le 21ème Régiment d’infanterie de marine (21°RIMa) un stage « Mer et Vent » au profit des personnes handicapée du centre et des militaires blessés en particulier.

Au programme, activité nautiques telles que voile, kayak de mer au ski nautique, mais aussi du golf et un « parcours mangrove », pour lequel rien n’est possible sans l’entraide.

Voici un article publié le 1er octobre 2013 par Var Matin, couvrant ce stage et comprenant de très émouvants témoignages

csini2 001csini 3 001

Reportage diffusé dans le Journal de 20 heures de TF1

Lien vers leur site…

 

CLUB DES DONATEURS RMBS

    • Activité handisport majeure, initiée et pilotée par la CABAT, les Rencontres Militaires Blessures et Sport (RMBS) se déroulent à Bourges (et Aubigny-sur-Nère) en coordination avec le CREPS local et la fédération handisport et bien sûr avec les Ecoles Militaires de Bourges. Cette manifestation, initiée en 2012, n’aurait pu voir le jour sans le mécénat et le soutien des associations. Pour la troisième édition, les RMBS 2014 ont réuni de nombreux partenaires au sein du « club des donateurs ». Aux côtés de TERRE FRATERNITE, on peut noter la mobilisation de : AGPM, CILAS, GMPA, MBDA, NEXTER, MNM, ONAC/BLEUET de FRANCE, SOLIDARITE DEFENSE, THALES, UBFT/Les gueules cassées, UNEO, la Fédération Maginot, la mutuelle Gendarmerie, la mutuelle de l’Air (MAA), Airbus Group et Renault Trucks Defense.